En mars 2013, le professeur Antonio Caponnetto, attesta et admit publiquement que Bergoglio était déjà un hérétique formel, et qu'il l'avait déjà précédemment dénoncé en 2010, en Argentine.


Dans l'article, le professeur argentin signala Bergoglio comme un "ennemi de la Tradition Catholique et un propulseur obsédé de l'hérésie judéochrétienne, un persécuteur de l'orthodoxie", et qu'il l'avait déjà précédemment dénoncé dans son livre "l'Eglise Trahie". Il dit: "la conduite des électeurs fut conditionnée par la circonstance inédite et atypique de garder vivant le Pape qu'il fallait remplacer."


A ce moment la page catholique d'Argentine écrivit : le Prof. Dr. Antonio Caponnetto vient de se référer à un fait qui angoisse beaucoup de catholiques argentins : Serons-nous les témoins du miracle de voir converti en un grand Pape le Cardinal Bergoglio ? Que Dieu le fasse !

La Page catholique écrivit : Il y a quelques jours nous avons publié sur ce blog un article du Dr Antonio Caponnetto sur l'élection du Cardinal Bergoglio au Siège de Saint Pierre, intitulé Priez pour moi, mais nous le faisions connaître dans un post sous le titre de "Que meure Bergoglio et que vive le Pape !"



Ces frères catholiques argentins priaient pour que l'orme donne des poires, demandant le "miracle" que Bergoglio abandonne son hérésie tenace pour se convertir en un grand "Pape".

 

“Ne demande pas des poires à un orme”

 
Impossible car le Magistère décrète l'excommunication Ipso Facto pour les hérétiques et la nullité de toutes élévations des hérétiques.


Le Magistère de l'Eglise décrète invalide et nulle l'élévation des détournés de la foi.

Le Pape Paul IV et Saint Pie V, déclarèrent nulle l'élévation d'un hérétique à la papauté dans Cum ex apostolatus officio et dans Inter Multiplices (Motu proprio du Pape Saint Pie V confirmant le Cum ex apostolatus officio du Pape Paul IV).


Encyclopédie Catholique 1914 (Vol. II, p 456) : "Il est très clair que l'élection (en tant que Pape) d'un hérétique, schismatique ou une femme serait nulle et vide".

Le Professeur décrivit les antécédents hérétiques de Bergoglio qui invalident son élection.


Le Professeur Caponnetto dénonça les antécédents hérétiques de Bergoglio:

Le Prof. Dr. Antonio Caponnetto écrivit dans son éditorial ("A propos du nouveau Pontife") : 
Dieu d'abord et mon foyer ensuite, sont témoins de la quantité innombrable de personnes qui me sollicitent pour donner quelque opinion orientée sur ce que vient d'arriver dans l'Eglise. Ces requêtes, chez certains, prennent la manière d'une très douloureuse et urgente nécessité de discerner ce qui se passe et d’œuvrer en conséquence. Chez d'autres, débordent le désespoir et l'angoisse, désagréables compagnies s'il en est ! Et bien que dans tous les cas j'aie conseillé la prière, l'espoir silencieux, la vigilance prudente et forte - et surtout, de garder patience durant le cours des premiers temps du nouveau pontificat - tant d'inquiétude jointe perçue chez les uns et les autres m'oblige à parler, ne serait-ce que provisoirement et en laissant la possibilité à d'éventuelles retouches dans le futur, à partir du moment où nous écrivons.  
Je sais bien que la raison principale de cette demande amicale dont je suis l'objet, ne se doit pas à une quelconque faculté de ma part, ni à me compter parmi les spécialistes dans les disciplines propres au clergé ; mais au fait, connu de tous, de m'être vu obligé de maintenir avec le Cardinal Bergoglio une douloureuse et systématique dissension, laissant documentées mes accusations contre ses multiples délires et erreurs dans un livre édité à Buenos Aires, en l'an 2010, sous le titre "L'Eglise Trahie". Si ceci est la cause particulière qui puisse revêtir un quelconque intérêt qui rend publiques mes premières réflexions, il reste des séances à suivre.

Au moment où  nous écrivons ces lignes, le 15 mars, le Pape François a dit aux membres du Collège Cardinalice à la Salle Clémentine : "C'est curieux : je pense que le Paraclet donne toutes les différences dans les Eglises et paraît comme s'il était un apôtre de Babel". Une si grande indication et référence au Paraclet bouleverse, à si peu d'heures d'une action directe du même sur le corps associé qui l'investit successeur de Pierre. S'il incombe la possibilité à quelques-uns ou beaucoup de percevoir la Troisième Personne comme apôtre de Babel, on ne pécherait pas d'audace en concluant que, dès lors, quelque sournois ou anormal puisse succéder dans ce Conclave. 
Permette le Seigneur que très bientôt nous puissions dissiper ce dilemme avec la certitude qu'il n'y aura plus aucune erreur parmi les Cardinaux. Le Seigneur le permette, apportant les fruits bénis de ce nouveau pontificat', mais ne fermons pas les yeux, les hommes, parce que la réalité est dure à contempler. Se refuser à une lecture parousique de ce qui vient de succéder, par crainte de rester comme un fou d'exégèse privée, on peut supporter le risque de nier l'existence même des Derniers Temps, et des événements spéciaux qui les caractérisent.

Comments

Popular posts from this blog

L'élévation au pontificat de Bergoglio est nulle, parce qu'il avait déjà dévié et s'était séparé de la Foi en Argentine.

A elevação ao Pontificado de Bergoglio é nula, porque ele já havia-se desviado e separado da fé na Argentina